EGLISE SAINT PIERRE DE PONTHOILE

© photos et textes : Freddy BRUVIER

          L'ancienne église de Ponthoile, datant du XIIe siècle, se trouvait au centre du cimetière. Elle aurait été fort détériorée au cours des siècles par deux incendies. Aussi, le 2 février 1836, on décide, après maintes discussions, de la démolir et de construire un nouvel édifice un peu plus grand, en briques et en ardoises, à quelques dizaines de mètres de là.
Cadastre Napoléonien 1833 - Archives Départementales de la Somme


        La décoration de l'intérieur se fera grâce à des mécènes locaux dans les années 1860 à 1900 : familles Froment, Fauvel, Delplanque…etc.
Eglise de Ponthoile - Aquarelle d'Oswald Macqueron, d'après nature, 21 juillet 1850.
Bibliothèque Municipale d'Abbeville, collection MACQUERON, cote Nou.109



Les 14 magnifiques vitraux (dont un est muré ?!) proviennent des ateliers Charlemagne de Toulouse. Les statues, quant à elles, ne sont que de plâtre, mais néanmoins très belles.
Quelques peintures et fresques seront ajoutées dans les années suivantes.
         
Eglise de Ponthoile : canton de Nouvion. - Dessin de L. Gillard, 1865..
Bibliothèque Municipale d'Abbeville, collection MACQUERON, cote Nou.110



En ce qui concerne la cloche, Alphoncine-Célestine, qui a fait l'objet d'une cure de jouvence (voir en page d'accueil la rubrique ZOOM : "lifting d'Alphoncine-Célestine"), on pourra consulter son histoire, à la PAGE HISTOIRE « Alphoncine-Célestine».
     

L'intérieur de l'église a également était totalement restauré en 2004-2005 : voir en page d'accueil la rubrique ZOOM : restauration de l'église.
Une horloge a été posée à l'automne 2008.
Le Coq du clocher, restauré en 2005.
Les vitraux, la nuit...

Fresques, Tableaux et Mobilier...

Voûte céleste, angelots et lumière divine...
Le chœur : voûte céleste et lustres     
Bénitier
Saint Pierre au chant du coq
Tableau de l'Assomption de la Vierge    
signé CREPIN 1875
au dos l'inscription : "fait en mémoire
de la guerre 1870-71, A.J.L.CREPIN"
Ce tableau est  d'André Jules Léopold CREPIN 1847-1927
meunier et peintre,
fils de l'adjoint au maire de Ponthoile.

Tableau du Soldat Inconnu
signé E. BRAIS
mention : "copie de L. Sabattier"
datant des années 1920
Elie BRAIS 1895-1971
peintre à Ponthoile

Fonts Baptismaux   
1900 : Don de M. & Mme le Sénateur Maire Louis
& Rose FROMENT-DELAHAYE 
   



 
Toile dite du Baptême du Christ
derrière les Fonds Baptismaux
Lustre Rouge du Chœur
Lustre Blanc du Chœur**
Lustre Bleu du Chœur

Vitraux de l'Eglise...

conçus et réalisés dans les années 1880 par les ateliers Charlemagne de Toulouse
Vitrail dit de Saint Paul



Face au vitrail de Saint Paul,
dans le chœur,
se trouve un autre vitrail,
sans doute Saint Pierre,
"muré" par le toit
de la sacristie.
Vitrail dit de
la Sainte Famille

Don de Mlle Mathilde
FROMENT

Vitrail dit des Enfants
venant à Jésus

Don de Mlle Hélène
FROMENT
Vitrail dit de Saint Firmin
Evêque et Martyr

1883
Vitrail dit de Saint Louis Roi
Vitrail dit de Saint Benoît Labre
1881
Vitrail dit de Saint Isidore
1882
Vitrail dit de Sainte Germaine Cousin
Sainte Germaine Priez Pour Nous

Charlemagne à Toulouse 1881

(marque de fabrique)

Vitrail dit de Sainte Monique

Sancta Monica
Vitrail dit de Sainte Claire
Don de M. et Mme Eugène et Angèle
FAUVEL-DELPLANQUE
Vitrail dit de Sainte Cécile
Sancta Cecilia
Vitrail dit de l'Imposition des Mains
Don de Mlle Angèle FROMENT
Vitrail dit de la Guérison des Malades    

Don de M. et Mme Victoret Désirée
FAUVEL-RIMBAULT

La Statuaire...

Sainte Marie
Saint Joseph
et l'Enfant Jésus
Christ Sacré Cœur
Saint Thomas

(détruite en 1999
lors d'une chute)
Saint Pierre
Sainte Vierge
à l'Enfant Jésus
Sainte Marguerite
Saint Laurent
Patron de Romaine
Sainte Thérèse
Saint Josse
Don de Oscar FAUVEL
Notre Dame de Délivrance
Saint Marcoli
Sainte Philomène
Saint Antoine de Padoue
Saint Eloi

Les Anges de la Statuaire...

Le Chemin de Croix...

Ce chemin de croix aurait été offert dans les années 1960-70 par une paroissienne, Mme Yvonne TERLUTTE-HOLARD, et sa fille Marie. L'ancien chemin de croix, constitué de 14 tableaux peints (semblables à ceux de l'église de Forest-Montiers), avait été retiré à la même époque par le prêtre et n'a jamais été retrouvé.